Clubatcost - Shopping révolution - Paris 1er





Sans marge, c'est tout bénef !!
Article du 20 minutes
Publié le 6 juin 2009

"La soie au prix de la viscose. Le cachemire au prix du coton"

Le slogan de Clubatcost a de quoi faire rêver les fashionistas à l'affût de bonnes affaires. Le concept, malin, est lancé par Pierre Mestre, le créateur de la marque de vêtements pour enfants Orchestra : « En ce moment, les consommateurs veulent payer moins cher mais sans renoncer à la qualité. » Ce businessman averti a donc eu l'idée de vendre des vêtements sans se faire aucune marge. L'astuce : se rémunérer sur le prix de l'abonnement (120 euros par an) payé par des membres auxquels sont réservés ces tarifs.

Avantageux pour les clients ? A priori, oui. Si l'adhérent n'a pas rentabilisé le prix de sa cotisation à la fin de l'année, Clubatcost lui rembourse la différence entre les 120 euros et les économies réalisées. « En moyenne, nos prix sont cinq à dix fois moins chers que dans des magasins classiques », assure Pierre Mestre. Et le choix est vaste : 3 000 références chaque année, dessinées par des stylistes maison et exposées dans des vitrines virtuelles sur le site, et bien réelles dans le showroom ouvert mi-mai près des Halles (1er).

Pour les adultes, de belles matières et des modèles classiques et chic, à défaut d'être ultra-originaux. Exemples : un polo en bambou pour homme à 14 euros ou une blouse en soie pour femme à 16 euros. Mais c'est pour les petits que la collection est la plus séduisante. On trouve par exemple une layette pour bébé, romantique et rétro à souhait, vendue 17 euros ou une robe en motif liberty pour fillette à 21 euros. Pour l'instant, « quelques centaines » de personnes ont pris l'option de la garde-robe low-cost.


www.clubatcost.fr